Le Droit
Le lundi 30 juillet 2001
89e année - numéro 107
La région
Un projet reprend vie

Un projet de village inter-générations, abandonné il y a quatre ans à cause d'une question de zonage, est sur le point d'être remis sur la table à dessin.

Isabelle Ducas
iducas@ledroit.com

L'organisme PACE 2000, promoteur du projet, affirme être en discussion avec les propriétaires d'un terrain à Ottawa et espère pouvoir commencer à recruter d'ici la fin de l'année des personnes âgées intéressées à résider dans ce village nouveau genre, où habiteront aussi des étudiants.
''Nous avons bon espoir de lancer bientôt le marketing du projet auprès des aînés'' indique la Dre Marie-Madeleine Bernard, présidente de PACE 2000. Mme Bernard ne veut pas préciser où se trouve le terrain convoité tant que la transaction n'est pas conclue.
Le projet de PACE 2000 est de réunir sur un même site une centaine de personnes âgées, qui achèteraient des unités de logement, et une centaine d'étudiants qui paieraient un loyer modique. Les étudiants s'engageraient à consacrer un certain nombre d'heures chaque semaine aux résidants âgés, pour les aider à faire de menus travaux ou leur épicerie, par exemple.

Vidéoconférence
Les logements des personnes âgées seraient équipées de systèmes de vidéo-conférence pour les relier avec l'administration du complexe et avec les établissements de santé.
Le but du projet est de permettre aux personnes âgées de demeurer chez elles le plus longtemps possible, explique la Dre Bernard, qui fait depuis plusieurs années la promotion des bienfaits des échanges entre les générations.
En 1995, PACE 2000 avait annoncé que son projet de village inter-générations verrait le jour sur un terrain boisé voisin de l'hôpital Montfort, appartenant à la congrégation des Filles de la Sagesse, qui était emballée par l'idée.
Les plans avaient dû être remisés lorsque la Ville d'Ottawa avait refusé de changer le zonage du terrain en 1997, après les pressions des résidents.
Lors d'une démonstration, cette semaine, des résidents du Centre de santé Perley pour anciens combattants ont été mis en contact avec des enfants de cinq et six ans de la garderie River Parkway. Des deux côtés de l'écran vidéo, on s'est chanté de chansons, posé des questions, et les enfants ont montré des dessins qu'ils avaient réalisés pour les personnes âgées.


Home About Newsletter Contributors Publications Other Sites Gallery

Count as of Sept 16, 2004.... 6991